top of page
Rechercher

No one here gets.. out alive

Yvette Ben Salem, le 14 Février 2022



Sur une rythmique incendiaire et inquiétante, le frontman des Doors, l'adonis Jim Morrison, hurle au micro "personne ici ne s'en sort vivant". La performance mélancolique, psychédélique et hypnotique est fascinante. Jim, toujours ivre, cherchait toujours la provocation, le choc, la confrontation, l'agitation, l'embrouille.... Adoré par ses fans, tout le monde voulait quelque chose de lui. Il avait acquis un statut de culte et, comme une sorte de gourou, tout le monde le suivait dans son monde sinistre. Son comportement scandaleux a été récompensé par des applaudissements et de l'adoration, ce qui l'a amené à s'identifier entièrement à l'alter ego "Le Roi Lézard" qu'il avait créé lui-même.


Avant de devenir une star, Jim était un garçon très timide, très doué, doux et tranquille, qui aimait la philosophie, la littérature et la poésie. Il a donné ses premières représentations avec le dos tourné au public. Il a commencé à boire pour vaincre sa timidité et se transformer en la bête de scène désinhibée que son public aimait tant.


Le chaos est devenu son nouveau meilleur ami, le prenant par la main et le conduisant vers l'autodestruction, un voyage qui s'est terminé par une mort tragique à Paris alors que Jim n'avait que 27 ans. Il s'est enfui à Paris pour échapper au personage qu'il s'était créé qui le rendait profondément malheureux, car au fond, il ne voulait plus être le Roi Lézard. Il souffrait d'être inauthentique et il été à la recherche de qui il était réellement.


Je me vois comme un humain intelligent et sensible, avec l'âme d'un clown qui m'oblige à me planter aux moments les plus importants.
Jim Morrison

L'histoire tragique de cet homme talentueux et intriguant est un exemple plustôt extrême, mais c'est une belle métaphore de ce que nous pouvons nous-mêmes rencontrer dans la vie de tous les jours. Les alter ego que nous créons au travail, à l'école, afin de nous lier à certains groupes sociaux ou de répondre aux attentes d'un être cher ou d'un parent.


La façon dont nous nous perdons et finissons par nous identifier à quelque chose que nous ne sommes pas. La peur de ne plus s'intégrer lorsque nous ne voulons plus et ne pouvons plus jouer ce rôle, car notre corps nous rattrape toujours et envoie des signaux de plus en plus forts.


Chacun a un sac à dos avec des douleurs, des déceptions, des tristesses du passé. Ceux d'entre nous qui ont dû endurer la douleur dans leur enfance et qui n'ont pas eu de parent ayant la capacité émotionnelle de les guider et de les soutenir développent souvent un alter ego. Lorsque la douleur devient trop forte pour être supportée, nous nous protégeons et nous apprenons à nous retenir, n'osant pas être vulnérables à cause d'un sentiment d'insécurité. Cette forme de survie est nécessaire à ce moment-là, mais n'est souvent plus utile dans notre vie d'adulte. Et pourtant, nous sommes entraînés à un tel point que le mécanisme de survie que nous avons créé reste actif. Il est devenu un vieil ami familier que nous aimerions garder avec nous. Il ne nous sert plus, il nous empêche même de nous épanouir et de trouver le bonheur et la paix en provoquant régulièrement des émotions désagréables dans des situations qui ne susciteraient pas les mêmes emotions intenses chez une autre personne.


Il est possible d'adoucir ces émotions fortes grâce à diverses méthodes simples et efficaces. Il s'agit d'un voyage dont le point de départ est l'origine de la douleur et dont la destination finale est un esprit plus calme et la retrouvaille avec vous-même.


Vous avez déjà tout en vous pour créer cette paix vous-même, j'ai les connaissances et les compétences afin de vous aider en vous apportant les outils pour y parvenir. Contactez-moi lorsque vous êtes prêt à dire adieu à votre vieil ami qui vous empêche de vivre pleinement et épanouie.


Au plaisir de vous lire,

Yvette



Tous les textes figurant sur mon site web sont protégés par le droit d'auteur © 2022 Yvette Ben Salem. Il est interdit de copier, distribuer ou publier les textes de toute autre manière sans autorisation. Les articles et les blogs sont rédigés à partir d'expériences personnelles, de recherches, de ma formation en PNL, d'expériences et de connaissances acquises. Ce site web n'est pas une institution/agence officielle de soins de santé.



11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page